Atelier de réflexion sur la prise en charge psychosociale du couple Mère enfant dans le contexte du VIH

A la une des nouvelles

Atelier de réflexion sur la prise en charge psychosociale du couple Mère enfant dans le contexte du VIH

Organisé par le programme national de lutte contre le VIH-Sida et les infections sexuellement transmissible (PNLS-IST)

Partenaire financier et technique : UNICEF 

 

 Le Togo demeure l’un des pays les plus touchés par le VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest, avec une prévalence estimé à 2,5% selon l’enquête démographique et de santé de 2013. Cette prévalence est plus élevée en milieu urbain qu’en milieu rural (3,5% contre 1,6%). Les femmes sont les plus touchées par l’épidémie, avec une prévalence de 3,1% contre 1,7% chez les hommes. Cette féminisation de l’épidémie engendre une augmentation du risque de décès chez les femmes ainsi que du risque des nouvelles infections chez les enfants. Sur un total estimé de 110 000 personnes vivant avec le VIH (PVVIH) dans le pays en 2015,  il y avait 59000 femmes âgées de 15 ans et plus et 9000 enfants de 0 – 14 ans.

Ainsi donc,  dans le souci d’améliorer  l’utilisation des services de dépistage et de prise en charge globale du VIH au TOGO, Le PNLS en collaboration avec l’UNICEF a organiser un atelier  de réflexion sur la prise en charge psychosociale du couple Mère enfant  à Lomé  ( l’hôtel GRAAL) du 19 au 21 Avril 2017 .                                                                                              

Cet atelier avait pour but  de renforcer les compétences des participants sur la communication  pour le développement (C4D). Ceci permettra  d’élaborer un plan d’action au niveau central et décentralisé pour le changement  de comportement de la population et de nos acteurs dans le cadre de la  lutte contre le VIH/Sida.

IL a regroupé au moins 60 agents de lutte contre le VIH/Sida qui ont suffisamment été  briefées  par le consultant qui est le communicateur du bureau régional UNICEF.

Après l’ouverture de cet atelier par Docteur ADAM, responsable de l’unité prise en charge du PNLS, les participants ont suivi les présentations du consultant sur la communication pour le développement (C4D).

Les présentations du consultant ont essentiellement porté sur :

  • La définition de la communication pour le développement
  • L’analyse comportementale
  • Les différentes catégories de compétences
  • Les stratégies de communication
  • Les canaux de communication
  • L’identification des agents du changement de comportement
  • L’identification du comportement souhaité

Ensuite, sur demande  du consultant, les participants ont été répartit en différents groupes selon leurs compétences.

Il s’agit en effet des groupes suivants :

  • Groupe système de santé
  • Groupe communication
  • Groupe renforcement de compétences
  • Groupe communautés Association féminine, leaders communautaires
  • Groupe communauté personnes vivant avec le VIH, Ado vivant avec le VIH
  • Groupe famille.

Ces différents groupes ont identifié et analysé les barrières au dépistage et à la prise en charge global chez les femmes et les enfants  au niveau institutionnel, communautaire et familial, ce qui leur a ensuite permis de définir les stratégies,  activités, ainsi que canaux de communication pour renforcer le dépistage et la prise en charge globale du VIH chez la femme et  l’enfant à tous les niveaux.

             Toujours dans le cadre de cet atelier, certaines ONG ont eu à faire des présentations sur leur expérience dans le domaine de la prise en charge global des PVVIH    dans leur localité. Ces différentes présentations ont suscité des discussions sur :

  • Le problème de stigmatisation au sein des communautés
  • Le partage du statut
  • Annonce de résultat aux couples. 

Par ailleurs, il faut préciser que le document serait finalisé en groupe restreint afin de pouvoir passer à sa mise en œuvre dans les jours à venir.

Important

  • Chacun de son côté peut contribuer à stopper la propagation du VIH et réduire l’impact du Sida ; Alors faisons notre test de dépistage
  • Femme enceinte, Faire son test de dépistage c’est préserver sa santé ; celle de son bébé  ainsi que  celle de son entourage.

  Ensemble luttons contre le SIDA !!!!!

 

FacebookTwitterGoogle+Partager
Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *