Revue annuelle des activités de la riposte nationale au VIH/SIDA en 2016

   Echos des acteurs

Revue annuelle des activités de la riposte nationale au VIH/SIDA en 2016 : Où en sommes –nous à un an de mise en œuvre du plan stratégique national (PSN)  2016-2020 ?

 

Comment évaluer la mise en œuvre des activités de lutte contre le VIH/SIDA au TOGO ? Le SP/ CNLS-IST et le PNLS-IST lancent la réflexion.

Après une année de mise en œuvre du plan  stratégique national 2016-2020, il est opportun de faire le point des activités mises en œuvre et des résultats obtenus.

Pour ce faire, Le conseil National de lutte contre le VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles  (SP/CNLS-IST) en collaboration avec le programme national de lutte contre VIH/Sida et les infections sexuellement transmissibles (PNLS-IST), a  organisé du 06 au 07 juillet 2017 un atelier de revue  annuelle des activités de lutte contre le VIH/SIDA au TOGO en  2016.

 L’atelier, organisé à l’hôtel IBIS a été soutenu par  certains partenaires en occurrence : L’ONUSIDA, UNFPA, L’OMS.

Cet atelier avait pour but de faire le point avec les principaux acteurs de mise en œuvre sur les principaux indicateurs du plan opérationnel 2016- 2018.  IL a regroupé  90  participants issus des secteurs publics et privés, de la société civile, des partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Ceux-ci avaient pour mission de :

  • Valider les principaux indicateurs programmatiques du rapport annuel CNLS 2016
  • Valider les données financières REDES 2016
  • Analyser les activités et progrès réalisés en prévention, prise en charge et financement de la riposte au VIH
  • Faire des recommandations pour améliorer la mise en œuvre des différentes interventions du PSN 2016-2020

L’ouverture de cet atelier a été marquée par deux  interventions dont celle du coordonnateur CNLS/IST dans un premier temps et ensuite celle du conseiller santé de la présidence de la république.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants à cet atelier  ont eu droit à diverses communications à savoir :

            J1

  • Les activités du CNLS 2016 : Ces activités ont été présentées par le responsable suivi évaluation de ladite institution. Il a également présenté les résultats de ces activités à travers 3 axes :

-Amplification de la réduction de nouvelles infections

-Accélération de la prise en charge globale des PVVIH

-Amélioration de la gouvernance ;

Il faut tout de même préciser que ces résultats ont été encourageants et  satisfaisants même si nous notons l’existence encore de certains défis à relever.

  • Le rapport REDES : (Ressources et dépenses consacrés au SIDA) a été présenté par le financier du CNLS ;
  • Point sur la prise en charge des PVVIH au TOGO : présenté par le responsable de l’unité prise en charge du PNLS. Cette communication a relaté des avancés faites dans le domaine de la prise en charge globale des PVVIH. En effet, la couverture thérapeutique en ARV est passée de 40% à 49% ;
  • Le président des PVVIH a fait une intervention sur la ligne verte qui est un dispositif de relation d’aide à distance. Cette ligne a été mise en place afin de pouvoir satisfaire les besoins de la population surtout les jeunes en matière du VIH/Sida. C’est une ligne nationale gratuite disponible 24 /24h. Le numéro : 80 00 00 11.

 

            J2

  • Restitution de la campagne nationale de dépistage au cours de la journée mondiale Sida (JMS) 2016 : Cette communication a été faite par le responsable de l’unité Conseil Dépistage Du PNLS. Il a présenté les activités et les résultats de la campagne 2016. Cette campagne de dépistage a permis de dépister 40000 personnes et distribuer 500000 préservatifs masculins et 50000 féminins sur le plan national ;
  • Point sur la contribution de la plateforme dans la riposte au VIH : La Directrice de la plateforme a fait un aperçu sur les activités réalisées, le niveau d’atteinte des objectifs annuels, les taux d’exécution financière par source de financement. Dans leurs activités de sensibilisation ils ont mis beaucoup l’accent sur les Populations clés (Les Homme qui ont des rapports sexuels avec les hommes, les professionnels de sexe, les détenus et usagers de drogue) et les femmes parce que la prévalence a montré qu’elles sont plus à risque ;
  • Contribution de l’observatoire de droits humains dans la lutte contre le VIH : L’environnement de la riposte au VIH au TOGO s’est élargi avec la prise en compte de la violation des droits humains notamment la stigmatisation et la discrimination envers les PVVIH et donc le responsable de RAS+ a présenté certaines activités réalisées pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination et promouvoir les droits des PVVIH.

Il faut par ailleurs  noter qu’il y a encore du travail à faire, et en ce sens, il a été recommandé aux  acteurs de faire des efforts pour soutenir et améliorer les activités de l’observatoire.

 C’est Sur une note de satisfaction et d’ambiance généralisé que le coordonnateur du PNLS a clôturé l’atelier en remerciant tous les participants pour leur engagement effective  dans la lutte contre le VIH /SIDA.

Tous pour un monde sans Sida.

FacebookTwitterGoogle+Partager
Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *